Domaine Gourmandaz Home Parquet Swisscenter Bureau d'Ingénieur Frosio Anny Carrosserie Bas de Plan Anny l'Auberge Communale Spneus ACD Motosport ACS

La compétition automobile

quelques explications, bonne chance, c’est compliqué !

les courses
La compétition automobile comprend plusieurs disciplines telles que les rallyes, les courses en circuit, les courses de côte et les slaloms.

les slaloms
Ces derniers représentent, tant pour les spectateurs que pour les pilotes, la discipline la plus accessible sur le plan financier et géographique.
Organisés généralement sur des terrains militaires, ils ont lieu le samedi pour les pilotes non-licenciés (LOCaux)et le dimanche pour les possesseurs de licence (REGionale et NATionale).
Comparable au ski, le parcours est constitué de portes formées à droite et à gauche par des cônes de chantier. Chaque cône déplacé par un véhicule pénalisera son pilote de 10 secondes supplémentaires au temps "course" correspondant.
Les pilotes effectuent le parcours une fois en convoi à vitesse réduite, appelée "reconnaissance", deux fois en "essai" et deux fois en "course" chronométrés. La meilleure manche "course" est retenue pour établir le classement.
Les résultats des pilotes sont répertoriés dans deux listes :
-     le classement "scratch" qui réunit toutes les catégories de véhicules
-     le classement du groupe correspondant à la cylindrée et au niveau de préparation mécanique du véhicule

les courses de côte
Leurs parcours, uniquement en montée, sont empruntés exclusivement par les pilotes licenciés, le samedi pour les trois « essais » chronométrés et le dimanche pour les trois manches « course ».
Le tracé ne comporte aucun cône ou pénalité et aucune « reconnaissance » n’est organisée lors de la manifestation. Le résultat retenu pour le classement de la course représente le cumul des deux manches « course».
Les listes de résultats sont les mêmes qu’en slalom.

les courses en circuit
En raison d’une interdiction constitutionnelle helvétique, elles ne se tiennent qu’à l’étranger (France, Italie et Allemagne), exclusivement pour les pilotes licenciés, le samedi pour les séances « essais » et le dimanche pour la « course » d’une durée de 20 minutes environ. Le classement se fait selon l’ordre d’arrivée après le nombre de tours définis et effectués par le premier.

les rallyes
Succession de parcours chronométrés sur routes fermées, sans essais organisés, et cumulés pour établir les classements finaux « scratch » et « groupe /cylindrée», ces courses ne réunissent que des équipages licencés dans des voitures de tourisme fermées (pas de cabriolet).
Organisés sur 1 à 2 jours et sur 300 à 800 km, ils exigent une longue préparation et des moyens importants. Ils représentent toutefois des courses spectaculaires, passionnantes et médiatisées, où l’ambiance y est particulièrement amicale.

les licences
LOCal (slaloms)
après le permis de conduire, possibilité d’obtenir cette licence pour CHF 20.-/jour ou CHF 85.-/an, correspond aux anciens non-licenciés
REGional (slaloms, certaines courses de côte et rallyes des divers championnats suisses)
possibilité d’obtenir cette licence directement, sans prendre de licence LOCal comme par le passé pour CHF 200.-/an ou 120.- à partir de septembre
NATional (slaloms, courses de côte, rallyes, circuits des divers championnats suisses)
après 6 courses en REGional dans les 2 dernières saisons, possibilité d’obtenir cette licence pour CHF 230.-/an
INTernational (slaloms, courses de côte, rallyes, circuits des divers championnats étrangers)
après 6 courses en NATional dans les 2 dernières saisons, possibilité d’obtenir cette licence pour CHF 630.-/an