Domaine Gourmandaz Home Parquet Swisscenter Bureau d'Ingénieur Frosio Anny Carrosserie Bas de Plan Anny l'Auberge Communale Spneus ACD Motosport ACS

Les bases théoriques du pilotage

BASES DE PILOTAGE

 

POSITION DE CONDUITE
épaules et bassins soudés au siège
" achetez un harnais (par exemple démontable pour environ CHF 150.-), la perception du comportement de votre véhicule en sera améliorée"
" appuyez les épaules au dossier du siège, tendez le bras, passez la main dans le volant, relevez la main à 90° : vous devez toucher le volant avec le dessus de la main sans décoller les épaules ". Le dossier sera normalement proche de 90°.
" appuyez à fond sur l'embrayage : vous devez avoir la jambe légèrement fléchie, sans décoller le bassin "

MAINS SUR LE VOLANT
répartition des mains de chaque côté du volant (et anticipation de l'angle de braquaque
" évitez de rester les mains croisées, du même côté du volant, de le tenir d'une main, de le pousser contre le haut et d'aller chercher le volant par le bas, de faire des acoups avec le volant et de devoir corriger l'angle de braquage; restez le plus possible à 9h15, gardez le plus longtemps possible les mains sur le volant, tirez le volant contre le bas, allez le chercher, évaluez l'angle de braquage par le regard " en fonction du degré de courbure du virage

REGARD
anticipation des trajectoires et du danger
guidage naturel par le regard
balayage permanent des yeux pour connaître le point de fuite, la qualité de revêtement, le trafic, la trajectoire
" regardez où vous allez et où vous passez, puis à nouveau où vous allez et où vous passez, et ainsi de suite; cherchez le point de fuite et non l'obstacle ; par la vitesse et notre réflexe de piéton, il est très difficile de perdre cette habitude de regarder le danger "

La bonne trajectoire

TRAJECTOIRES
Utiliser toute la largeur de la piste, ne pas saturer le train avant, débraquer en sortie de courbe et accélérer les roues droites
voir le schéma du circuit

FREINAGE
cassure de la vitesse de rotation à haute vitesse
pression dégressive
recherche de l'adhérence maximum
récupération de la rotation de la roue après le blocage
" débutez le freinage par une pression très ferme à la limite du blocage ; si les roues bloquent, soulagez les freins très rapidement mais pas entièrement, retrouvez la rotation des roues et répétez la manœuvre "
si possible garder un petit peu de frein au point de corde ce qui favorise le pivot

MOTRICITE
contrainte séparée sur les pneus
surbraquage à éviter; correspond à une vitesse trop élevée en entrée de courbe ou une accélération trop forte en sortie de courbe (donne l'impression de vitesse par le bruit et l'agressivité sur les gaz et le volant, mais inutile et très coûteux)
changement de motricité en cas d'adhérence réduite ou différente
" évitez de braquer pendant un gros freinage et d'accélérer lors d'un fort braquage, les pneus crissent car ils ne peuvent pas encaisser toutes ces contraintes ; décomposez vos actions pour une meilleure efficacité et une moindre usure "
" tenez compte de l'adhérence du revêtement (sec, mouillé, terre, gravillons, neige, glace, bosses, trous, etc. voir le bas de la page!) qui en fonction de sa diminution ou ses différences provoque un changement de comportement de votre véhicule : les trajectoires doivent éventuellement être adaptées "

TRANSFERTS DE MASSE
perte de motricité sur les roues délestées : les roues arrières au freinage ou au lâcher de gaz, les roues avants à l'accélération, la roue à l'intérieur du virage (la roue droite dans une courbe à droite, la roue gauche dans une courbe à gauche)
" essayez de provoquer et maîtriser le dérapage de l'arrière lors d'un freinage ou lâcher de gaz en entrée de courbe ou dans la courbe "
" en cas de survirage (l'arrière dérape) sur une traction, contrebraquez et accélérez selon la vitesse du pivot "
" en cas de survirage sur une propulsion, contrebraquez et soulagez l'accélérateur "
le plaisir du pilotage vient plus souvent de la glisse que de la vitesse.

PERTES DE MAITRISE
mieux vaut sortir de la piste droit le moins vite possible et en visant un endroit approprié, que de vouloir absolument tout tenter pour récupérer une situation trop difficile à maîtriser qui se solde parfois par un tonneau, une glissière, etc
maîtriser une sortie de piste permet également aux autres pilotes de ne pas être surpris par les évolutions imprévisibles d'un véhicule et ainsi de l'éviter en toute sécurité
" en cas de tête-à-queue, bloquez les roues en freinant jusqu'à l'arrêt total du véhicule, les pouces à l'extérieur du volant "
" en cas de tout-droit, lâchez les freins au moment de la sortie de piste pour éviter le choc dans les suspensions et bloquez les roues droites en freinant jusqu'à l'arrêt total du véhicule "
" en cas de dérapage latéral incontrôlé, redressez la voiture pour éviter de sortir de la piste en travers à cause du risque de tonneau "

la vérification de l'évolution du pilotage et une démonstration par le responsable fera certainement de votre journée un succès !

COEFFICIENT D'ADHERENCE
bitume sec : 0.9 / béton sec : 0.75 / bitume mouillé : 0.65 / terre sèche : 0.5 / béton mouillé : 0.4 / neige froide : 0.2 / terre mouillée : 0.2 / neige mouillée : 0.1 / glace : 0.04
gravillons, feuilles mortes, coulée d'eau ou de boue, huile, route grasse, etc : ???

"QUI FREINE NE TOURNE PAS; QUI TOURNE NE FREINE PAS !"
"NE PAS SUBIR ET SE LAISSER GUIDER PAR LA VOITURE, MAIS IMPOSER SA VOLONTE"